Fettercairn

1824

Notre fondateur Sir Alexander Ramsay, s'est longtemps battu pour obtenir la licence officielle de distillation. Il a été l'un des premiers à l'obtenir, et la distillerie Fettercairn a ouvert ses portes en 1824.

Cependant, même si Ramsay souhaitait produire un whisky dans le respect de la règlementation, il n'en restait pas moins un homme d'affaires avisé, et c'est vers les fabricants de whisky des distilleries illégales qu'il s'est tourné pour recruter ses premiers "stillmen" (distillateurs). Il savait qu'eux-seuls possédaient les connaissances et le savoir-faire dont il avait besoin, afin de produire le meilleur whisky possible et ce dès le commencement.

1829

En 1829, le domaine Fasque, sur lequel se trouvent les bâtiments de la distillerie, a été vendu à la famille Gladstone. Un des fils, le plus célèbre de la famille, se prénommait William Gladstone, et a été Premier Ministre du Royaume-Uni à quatre reprises à la fin du XIXe siècle. Gladstone était un fervent défenseur de l'industrie du whisky écossais. Il a aboli les taxes sur le malt et sur la part des anges, et édita une loi permettant pour la première fois la vente du whisky dans des bouteilles en verre.

1861

Le village de Fettercairn est réputé pour la richesse de son histoire, tout comme la distillerie. Il est entouré de riches terres agricoles - un magnifique cadre rural qui a toujours accueilli de nombreux visiteurs, et parfois des plus prestigieux. Le 20 septembre 1861, la reine Victoria et son mari Albert décident de quitter temporairement leur résidence de Balmoral et de séjourner au Ramsay Arms (qui est encore aujourd'hui le pub du village). Ils y ont dégusté un repas dans le plus grand secret. Ayant appris leur venue, les villageois ont alors érigé un monument en leur hommage - une imposante arche qui se tient toujours au centre du village.

Les années 1950

L'invention de l'anneau de refroidissement

Au milieu des années 1950, les fabricants de whisky de Fettercairn se sont livrés à diverses expériences afin de trouver la meilleure façon de capturer le caractère de leur whisky dans sa plus pure expression. Ils ont découvert que verser de l'eau sur les parois de l'alambic permettait de refroidir le cuivre, et donc d'augmenter la condensation à l'intérieur, de sorte que seules les vapeurs les plus légères puissent s'en échapper. Ils ont donc façonné un tube de cuivre où l'eau circule continuellement et l'ont placé au-dessus de la cuve de l'alambic - une solution ingénieuse et pratique qui fait encore figure d'exception dans les distilleries écossaises.